Aménager ses combles en Ille-et-Vilaine

Une extension de combles ou un aménagement de combles vous offrira un espace de vie supplémentaire dans votre maison. Mais avant de se lancer dans ce genre de travaux et éviter un coût d’aménagement de combles trop élevé, il est bon de connaître certaines règles et de se poser les bonnes questions.

L’entreprise Peniguel intervient en Ille-et-Vilaine et en Bretagne, de Rennes à Nantes, pour vos travaux d’extension et d’aménagement de combles.


004_sccv-ap-pont-pean

Les questions à se poser avant d’aménager ses combles

La hauteur de vos combles est-elle suffisante ?

Cela dépend de l’inclinaison de votre toit. Idéalement, une pente à 45° serait parfaite. Une telle pente permet de gagner des mètres carrées précieux. Si votre pente est inférieure à 35°, une modification d’inclinaison, ou même une surélévation de votre habitation, sera nécessaire.

Un petit test tout simple peut également vous aider pour voir si l’aménagement de vos combles est réalisable facilement ou pas. Placez le membre le plus grand de votre foyer dans vos combles, sous le point le plus haut du toit, et demandez-lui d’ouvrir ses bras en croix. S’il ne touche pas à la charpente et qu’il y a encore un espace d’environ 20 cm au bout de chaque bras et de 40 cm au-dessus de sa tête, c’est tout bon. Vous n’aurez pas besoin de modifier la structure pour réaliser votre aménagement de grenier.

Quelle est la politique de ma ville sur l’aménagement d’un grenier ?

Avant d’aménager vos combles, vous devrez vous renseigner pour savoir si vous avez le droit d’augmenter la surface habitable de votre maison. Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) vous renseignera. Ensuite, une demande de permis de construire ou une déclaration préalable de travaux devra être faite, selon le type de travaux envisagé.

Mes voisins sont-ils d’accord avec mon aménagement de combles ?

Si vous projetez certains travaux, comme l’ajout d’une fenêtre avec vue chez vos voisins par exemple, assurez-vous que cela ne désobéisse pas au règlement d’urbanisme en vigueur et informez-en vos riverains. Ces derniers possèdent ce que l’on appelle le droit de recours des tiers, autrement dit, une fois l’affichage de la déclaration de travaux ou du permis de construire, ils disposent de deux mois pour contester ces travaux d’aménagement. Si vous vivez dans une copropriété, votre syndicat de copropriété devra être mis au courant de votre projet.

Combien va coûtez mon aménagement des combles ?

Le coût pour aménager vos combles dépendra grandement du type de charpente de votre maison. Si celui-ci est traditionnel, avec un plancher porteur en bon état, aucun surcoût ne sera à prévoir. Si ce n’est pas le cas, le coût d’aménagement des combles devra être vu à la hausse.

Le coût d’aménagement de vos combles devra également être revu à la hausse si l’état de votre couverture de toit est mauvais. Si elle n’est pas en bon état, profitez des travaux d’aménagement de votre grenier pour la rénover et retrouver une isolation de toit parfaite.

Si vous possédez des fermettes en métal ou en bois, il faudra les modifier.

Si vous avez besoin de procéder à une modification de la pente de votre toit, il sera nécessaire de déposer la toiture. Pensez à réutiliser les tuiles déjà existantes, cela réduira le coût de votre aménagement de combles.

Enfin, si une rehausse de toit est envisagée, le prix pour aménager votre grenier risque d’être doublé, impliquant une création d’ossature plus légère en bois et/ou un travail de maçonnerie.

Comment accédera-t-on aux futurs combles aménagés ?

Escalier droit, en colimaçon, échelle… Quel type d’accès choisir pour aménager son grenier ? C’est une question primordiale. En effet, rendre habitable ses combles impose de perdre de la place à l’étage du dessous, d’où l’importance de bien choisir l’accès au grenier pour ne pas sacrifier trop d’espace.

Quelles sont les démarches à faire avant d’aménager mes combles ?

Il est fortement conseillé de rendre visite à votre mairie afin de vous informer des règles d’urbanisme en application dans votre commune. Vous pourrez également y prendre des informations sur d’éventuelles aides financières dont vous pouvez bénéficier et ainsi alléger votre coût d’aménagement de combles.

Une augmentation de la surface habitable de votre maison de plus 20m² entraînera la demande d’un permis de construire, ou 40m² si votre commune dispose d’un PLU.

La surface habitable de votre maison dépassera les 170m² une fois les travaux terminés ? Un architecte devra alors intervenir sur votre projet.

Enfin, l’augmentation de votre surface habitable est de moins de 20m² (moins de 40m² si votre commune dispose d’un PLU et est en zone urbaine) ? Une déclaration préalable de travaux suffira alors. De même si vous souhaitez simplement modifier l’aspect extérieur de votre habitation (ajout d’une fenêtre de toit par exemple).

Réduction d’impôt et aménagement de combles en Bretagne ?

Si vous vivez dans un immeuble achevé depuis plus de 2 ans, et que votre aménagement de comble a pour but d’améliorer l’isolation du volume existant, vous pouvez bénéficier de réduction d’impôt pour travaux d’isolation.

En revanche, si vous projetez d’augmenter la surface plancher de votre habitation actuelle de plus de 10%, une réduction d’impôt ne sera pas envisageable. Ici, il est considéré que les dépenses faites concernant l’isolation combles aménagés ne sont pas engagées dans un immeuble vieux de plus de 2 ans.